Alors que le taux de chômage grimpe, plusieurs travailleurs doivent chercher un nouvel emploi. Comment se démarquer des autres candidats ?

Avec la crise de la COVID-19, il existe deux marchés de l’emploi, observe Michael O’Leary, vice-président régional de Robert Half à Montréal, cabinet spécialisé en recrutement. Le premier, traditionnel, où les employeurs affichent leurs besoins et où ils cherchent du personnel. Et un deuxième, où les organisations sont prêtes à bonifier leurs équipes avec des travailleurs qui ne seraient pas disponibles si ce n’était de la situation actuelle, même s’il n’y a pas de postes à pourvoir officiellement.

« Ce n’est pas du recrutement actif, explique-t-il, mais les entreprises sont ouvertes à recruter ces talents qui apportent une valeur ajoutée par leur expérience ou leur expertise. »  

Dans ce contexte, les chercheurs d’emplois ont donc tout intérêt à se montrer proactifs, poursuit le spécialiste. « On peut appeler un concurrent de notre ancien employeur pour savoir quels sont ses besoins ou simplement lui envoyer notre CV. On peut aussi lire sur notre industrie, faire des recherches sur le web et suivre les entreprises de notre secteur sur LinkedIn, par exemple. » Se tourner vers les firmes de recrutement, qui ont de bonnes antennes sur le marché du travail, est une autre voie à explorer. Il ne faut pas non plus hésiter à utiliser son réseau de contacts, conseille-t-il également.

Se faire voir

Pour se démarquer, les chercheurs d’emploi doivent augmenter leur visibilité, indique pour sa part Patrick Chenard, spécialiste du recrutement en TI chez Adecco Montréal, une agence de recrutement. « Cela peut paraître simple, mais souvent, les gens oublient de s’afficher en ligne. » C’est pourquoi il suggère de s’inscrire sur des réseaux comme LinkedIn et sur des plateformes d’emploi telles que Indeed. « Grâce à cet outil, les recruteurs peuvent même voir quels sont les candidats qui ont mis à jour leur CV récemment. Cela permet de faire remonter sa candidature. »

De plus, l’expert conseille de publier régulièrement du contenu en lien avec sa carrière sur LinkedIn. « Cela montre non seulement que vous êtes actif et motivé, mais aussi passionné par votre domaine. »

Télétravail oblige, les employeurs recherchent en outre des candidats maîtrisant les outils de collaboration virtuels comme Teams, observe pour sa part Michael O’Leary.

De même, si les compétences techniques sont importantes, les qualités humaines valent beaucoup aux yeux des recruteurs, mentionne Patrick Chenard. Une tendance qui s’est accentuée dans le contexte de pandémie, alors que les nouveaux employés sont souvent intégrés à distance. « Des aptitudes comme l’autonomie ou la capacité d’adaptation sont donc très importantes. »

Surtout, même si la crise sanitaire a affecté le moral de plusieurs travailleurs mis à pied, il ne faut pas baisser les bras. « Les gens qui sont proactifs, qui se font voir et qui sont stratégiques dans leurs recherches ont plus de chances de dénicher des occasions d’emploi et même d’avoir le choix entre plusieurs offres », résume Michael O’Leary. Des conseils qui valent, peu importe le contexte ! 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#